Un thermomètre, hygromètre et baromètre à porté de WiFi pour votre domotique…

Bon, voila mes petits modules sont en place ! Je viens en effet de compléter ma solution domotique personnelle en ajoutant (enfin) quelques capteurs supplémentaires : grâce à certains composant que l’on trouve aisément sur eBay, un peu de programmation sur Arduino ou sur ESP8266, il est facile de proposer des capteurs autonomes et connectés !

Mon souhait jusqu’à maintenant était de pouvoir intégrer dans ma console “Domotics” la relève des températures du jardin et celle des pièces de la maison.

Les matériels proposés sur le marché sont plutôt onéreux (Netano, etc…) et j’avoue que je n’ai pas très confiance dans ces systèmes en général : pour fonctionner, beaucoup font appel au “cloud”, passent par des serveurs situés dans la société qui les fabrique. Si la société ferme ou arrête le produit, votre système ne fonctionne alors plus.
C’est le cas du capteur pour plante verte Koubachi que j’avais acheté: sa maison mère s’est faite racheter par Gardena… Gardena ne souhaitant plus développer la solution “Koubachi” car en concurrence avec ses propres produits interne, le produit va donc mourir d’ici la fin 2017. Dommage ! Donc, mon souhait aujourd’hui, c’est de développer mes propres capteurs… ou tout du moins, ceux qui ne demandent pas trop de technique ou de dictionnaire à coté : le capteur Koubachi est basique par exemple, on peut le refaire facilement, mais le logiciel qui allait avec – et toute sa base de connaissance – je suis loin de pouvoir le reproduire… C’est un appel à contribution 😉

La recette des prochains jours va donc être de vous proposer une partie “hardware” et “software” pour recevoir des données de température, d’hygrométrie et pourquoi pas en plus, de pression barométrique, anémomètre, direction du vent, pluviométrie, etc…

Cet article est le début de plusieurs autres ou je vais vous présenter les différents modules mis au point – enfin, réalisé par moi, mais d’autres sur Internet on fait la même chose, mais en moins bien – tout en essayant de les décrire le plus finement possible pour que vous puissiez les refaire de votre coté.

La carte NodeMCU, composé d’un ESP8266, c’est quasiment la même chose qu’un WeMos

Le cout d’un capteur température + hygrométrie ne dépassera pas les 10€, comparé aux périphériques du commerce qui peuvent dépasser les 100€ largement, c’est plutôt intéressant mais un peu de bricolage ne doit pas vous faire peur pour obtenir ce prix ! et le gain de la maitrise du produit.

Avant de commencer, vous allez devoir acheter quelques pièces pour faire le premier module que je décrirai la prochaine fois. Voici la liste des courses :

  • Un module WeMos D1 : c’est une carte Wifi “brut” munie d’un port micro USB pour que l’on puisse la programmer. Le composant principal est un ESP8266, actuellement très en vogue auprès des hackeurs (oui, bientôt vous allez en être un aussi !). Son prix approximatif en ce moment est de 3 à 4€ pièce venu de chine (3 semaines de délai de livraison – via eBay).

    Une carte WeMos D1 mini
  • Un capteur de température et d’hygrométrie DHT 11 ou DHT 22 (le “22” est légèrement plus performant) : environ 1€ seul, 3€60 si vous prenez le support pour les cartes WeMos, sur eBay

    Capteur DHT22
  • Un régulateur 3,3 volt : environ 1€ les 10 pièces sur eBay

    Régulateur 3,3 Volts L78L33
  • Un condensateur de 10 microFarad/10 volts ou plus; vendu par paquet de 10, environ 0€50 sur eBay
  • Quelques morceaux de fils
  • Un coffret de 3 piles AAA [3 x 1,5 volts] : à partir de 1€ sur eBay

Si vous avez ensuite un fer à souder, pas top gros, c’est TOP ! mais si vous n’en n’avez pas, il y a la solution “à l’arrache” que je vous expliquerai la prochaine fois, il vous faudra juste de la colle scotch 😉

Avant d’aborder le détail de notre premier module la prochaine fois, en voici le schéma :

Simple, non ???

A noter que pour ce premier module, je prend une carte Wifi déjà bien “construite” sur une platine de type WeMos… Par la suite, je compte miniaturiser tout cela en utilisant directement l’ESP8266 sans tout ce qui complète la carte WeMos et dont nous n’avons pa forcément besoin !

La famille des chipsets ESP8266 : plusieurs types de support existent pour ce chipset très peu cher ! le plus petit est de la taille d’une pièce de 10 centimes d’Euro

 

Translate »

GFPR : Nous utilisons Google Analytics

Veuillez confirmer, si vous acceptez notre suivi Google Analytics. Vous pouvez également refuser le suivi, ainsi vous pourrez continuer à visiter notre site Web sans envoyer de données à Google Analytics