Le blog d'un bidouilleur
Le blog d'un bidouilleur

Linux : CentOS : La fin ???

Avec le rachat de RedHat par IBM l’an dernier, il fallait s’y attendre…

Nous avions vu apparaître en octobre 2019, la déclinaison de la RedHat – aka CentOS – version 8 pour le grand public… Personnellement, j’avais été étonné de cela, mais finalement, la distribution était sortie. Un peu partout, on voyait un support de cette version de base jusqu’en 2021, mais on pensait que comme tous ses prédécesseurs, la distribution verrait au fil des patchs correctif, un allongement de son support.

Sauf que cela était sans compter sur l’annonce de Rich Bowen dans un article du blog de CentOS ce 8 décembre : CentOS est mort, vive CentOS Stream !!!

Nous sommes nombreux à utiliser CentOS dans le monde de l’entreprise, d’une part car elle est gratuite, mais aussi parce qu’elle pouvait bénéficier d’un support assez large et d’une stabilité établie. Ses composants étaient mis à jour uniquement quand cela était nécessaire, impliquant parfois à ne pas voir débarquer une version de PHP 7.x alors que la distribution se limitait au support d’un PHP 5.4 car à son origine, c’était la version de ce composant. De cette manière, il n’y avait pas de surprise pour les développeurs qui ne connaissent pas parfois, ce sur quoi leur application va vraiment tourner (j’exagère, mais parfois c’est un peu cela quand même !.

La CentOS 7 reste supporté jusqu’en 2024 ! Visiblement, RedHat continue sa promesse pour le cycle de vie de cette version de distribution.

CentOS Stream, première rolling release de la distribution

Si le terme ne vous est pas familier, il désigne un système dans lequel tous les composants sont mis à jour continuellement.

Le souhait aujourd’hui de CentOS est d’être entre la RedHat Entreprise et la Fedora afin de proposer une distribution qui ne soit plus trop en retard dans ses choix de composants. C’est ce que propose déjà certaines distributions comme Arch ou Manjaro, voir openSUSE avec Tumbleweed.

CentOS Stream ne se destine plus vraiment aux serveurs de production, mais davantage à des environnements de développement pour celles et ceux qui voudraient tester de nouvelles solutions, déployer un nouveau code, mesurer la compatibilité d’un produit avec les dernières versions de composants importants, etc. En clair, tout ce qui ressemble de près ou de loin à des tests d’écosystème.

La question que je me pose aujourd’hui est “quid de la Fedora” ??? Va-t-elle vraiment rester dans l’écosystème de RedHat ?

Alors si la CentOS ne nous convient plus dans le monde de l’entreprise, vers quoi aller ? Ubuntu ? Oracle Linux qui reste une des distributions “RedHat-Like” les plus abouti ?

L’annonce étant encore trop chaude pour être vraiment analysée et voir ce que RedHat proposera vraiment : peut être vont il créer des paliers pour cette CentOS 8 ? à la manière de proposer des niveau d’errata & d’addons ?

 

On en reparle dans 6 mois ?

Translate »

GFPR : Nous utilisons Google Analytics

Veuillez confirmer, si vous acceptez notre suivi Google Analytics. Vous pouvez également refuser le suivi, ainsi vous pourrez continuer à visiter notre site Web sans envoyer de données à Google Analytics